Maladies maladies des chiens

Nares sténotiques chez les chiens

Nares sténotiques chez les chiens

Aperçu des narines sténotiques chez les chiens

Les narines sténotiques (narines pincées) sont une anomalie courante que l'on trouve le plus souvent chez les chiens brachycéphales, qui sont des chiens à tête courte et large, tels que les bouledogues anglais, les terriers de Boston, les carlins et les Pékinois. En raison de leur anatomie, les chiens atteints du syndrome brachycéphale ont une résistance accrue au flux d'air à travers leurs voies respiratoires supérieures - la bouche, le nez et le larynx.

D'autres anomalies peuvent également être présentes chez ces chiens, notamment un palais mou trop long, un collapsus laryngé et une éversion des saccules laryngés, qui sont des tissus derrière les cordes vocales qui peuvent se renverser dans la lumière et provoquer une obstruction du mouvement de l'air.

Les narines sténotiques sont causées par une malformation congénitale des cartilages du nez, secondaire à l'élevage sélectif de chiens au nez court. Bien que des narines sténotiques soient présentes à la naissance, les signes cliniques de difficultés respiratoires ne commencent souvent que lorsque l'animal a plusieurs années. L'un ou l'autre sexe peut être affecté.

Une résistance accrue des voies aériennes due au syndrome brachycéphale sur une période prolongée peut entraîner des difficultés respiratoires progressives. À mesure que la forte pression négative de l'effort accru pour inhaler le tire, le larynx s'affaiblit. Finalement, le larynx s'effondre, ce qui empêche l'animal de déplacer une quantité suffisante d'air dans les poumons. Les animaux atteints apparaissent souvent bleus (cyanotiques) et peuvent mourir.

À surveiller

Les signes de narines sténotiques chez les chiens peuvent inclure:

  • Respiration bruyante (surtout lorsque l'animal inspire)
  • Faire de l'intolérance
  • Cyanose (aspect bleu des gencives, dû au manque d'oxygène)
  • Évanouissement
  • Diagnostic des narines sténotiques chez les chiens

    Le diagnostic de syndrome brachycéphale peut être suspecté en fonction de la race de votre animal et de ses signes cliniques. Les narines sténotiques sont relativement simples à diagnostiquer en regardant simplement la taille de l'ouverture dans la narine. Cependant, les autres composants du syndrome brachycéphale sont moins évidents et nécessitent généralement une anesthésie générale légère ou une sédation lourde pour le diagnostic. Parce que les animaux affectés peuvent présenter plusieurs de ces anomalies en même temps, votre vétérinaire examinera votre animal de compagnie sous anesthésie ou vous dirigera vers un spécialiste pour l'examen.

    Des tests de diagnostic sont également nécessaires pour déterminer la santé générale de votre animal. En plus d'obtenir des antécédents médicaux et d'effectuer un examen physique général, d'autres tests de diagnostic peuvent être nécessaires, notamment:

  • Auscultation de la poitrine avec un stéthoscope, afin d'aider à exclure la présence simultanée d'autres causes de difficultés respiratoires.
  • Radiographies thoraciques (rayons X), pour être sûr que le cœur et les poumons semblent normaux.
  • Traitement des narines sténotiques chez les chiens

    Le traitement est divisé en gestion médicale et gestion chirurgicale.

    Gestion médicale

    Si votre chien n'a que des signes bénins, vous pourrez peut-être le gérer de façon conservatrice sans chirurgie en empêchant le chien d'avoir un effort respiratoire excessif. Cela nécessite que vous:

  • Empêchez votre animal de devenir en surpoids ou obèse
  • Évitez les situations excessivement stressantes, telles que l'exercice par temps chaud et humide
  • Évitez d'utiliser un collier pour le cou et utilisez plutôt un harnais

    Bien que les cas bénins soient souvent traités médicalement, le risque de progression d'une maladie grave des voies respiratoires existe. Une surveillance étroite de votre animal de compagnie pour l'aggravation des signes cliniques est impérative.

  • Prise en charge chirurgicale

    La prise en charge chirurgicale, si elle est effectuée avant le développement de signes cliniques sévères, est relativement facile et comporte un pronostic favorable. Lorsque la chirurgie est retardée jusqu'à plus tard au cours de la maladie, le pronostic est plus prudent.

  • La procédure chirurgicale pour cette condition consiste à élargir l'ouverture à travers les narines, en enlevant un petit morceau de la paroi de chaque narine. Cela peut être fait avec un scalpel ou un laser chirurgical.
  • La résection d'un palais mou trop long et la résection de saccules laryngés renversés peuvent être réalisées sous la même anesthésie.
  • Soins à domicile et prévention

    Si vous optez pour une prise en charge médicale, veillez à rechercher des signes d'aggravation des signes cliniques. Si votre chien a du mal à respirer ou des gencives bleues, ou s'il s'effondre, consultez immédiatement votre vétérinaire.

    Si un traitement chirurgical est effectué, des soins spéciaux peuvent ne pas être nécessaires; cependant, vous devez toujours surveiller votre animal de compagnie pour la récurrence des signes cliniques.

    Parce que les narines sténotiques sont un trouble anatomique congénital (présent à la naissance), la prévention n'est pas possible. L'héritage de cette condition est mal connu.